Dans le cadre de la restauration de l'objectif du plan divin pour la destination de l'humanité se révélait le projet d'une marche progressive de concrétisation de la solidarité entre tous les êtres humains. Elle atteindrait finalement le monde entier.
Des explications du plan se trouvent dans le blog Pangeosis (lien à gauche).

L'auteur, de ce blog est Instructeur de la science et de la conscience de synthèse pour l'humanité. Avec sa compagne de vie, ils sont les instructeurs de ce plan comme un père et une mère, que guident leurs frères et sœurs de la terre.
Le défié du plan est de rassembler les expériences et les visions de tous, en les valorisant dans une grande force d'harmonisation dynamique et solidaire de compassion, pardon et réconciliation, au-delà des différences de notre couleur, culture, nation, objectifs et convictions particuliers.

Son but est de découvrir par la Marche comment créer un nouvel ordre de valeurs et de justice pour tous, qui puisse libérer le monde de ses incohérences de division et de son ordre destructif de relations incorrectes avec soi-même, l'environnement et les autres. Son résultat sera la réalisation de la Grande Fraternité Universelle.

Le projet Caladroy

CRU-CH-IS: Centre Real pour l'Union de la Conscience Humaine et l'Instruction de Synthèse (real = souverain, indépendant, universel et réel)

Sur les liens ci-dessus vous trouverez le projet inspiré par l'Esprit Instructeur du Monde.

Vous trouverez:

- le contexte et les raisons du projet

- une promenade guidé à travers les lieux

- l'élaboration du projet du centre de synthèse
L'éveil concret de la solidarité mondiale est le seul moyen pour pouvoir dépasser la crise majeure dans laquelle le monde actuel est entré. Sans l'ouverture de nouveaux horizons sur l'organisation de la vie planétaire, il n'y aurait point d'espoir de la survie sur Terre à long terme.
Le saut quantique est une élévation de la vibration de la vie. Il demande une harmonisation entre esprit et matière dans les relations des êtres humains.

jeudi 16 juin 2016

Paris 18-19 juin 2016 Programme, récitation Sacré Cœur et prières

Vendredi 17 juin 2016vers 17h secteur Sacré Cœur/Montmartre et place de Tertre

Samedi 18 juin 20 16: matin La Bastille-Notre Dame-Hôtel de Ville
                                  après-midi: zone Palais Royal-Louvre
Dimanche: Place de la Concorde -Madeleine:
                  a 12h: consécration place de la Concorde de la Fraternité Universelle
                  pour vous joindre à nous: 06.77724112      

Récitation dès du sacré cœur de Dieu
Nous sommes la Vérité, un seul Etre et une Conscience Unique,
dans, par et avec
nous faisons des expériences dans des formes particulières,
au moyen de différentes relations de familles spirituelles,
par lesquelles nous formons une Fraternité Universelle.
Nous sommes Christ, non seulement à l’intérieur ou à l’extérieur de nous ;
Nous sommes cela et au-delà ;
Nous sommes à l’Origine de tout Présent (cadeaux) et de toute finalité de nos existences,
Au moyen de la lumière de notre Grande Âme Une
Qui anime nos âmes particulières ;

mardi 14 juin 2016

Texte pour la consécration de la place de la Concorde le 19 juin 2016 à midi



Aujourd’hui, le 19 juin 2016 à 12 heures, place de la Concorde à Paris
dans l’énergie solaire des Gémaux  et sa pleine lune
qui reflète la transmission des énergies d’amour-sagesse
de Christ, Volonté, Réalité et Vérité Commune de notre Union,
et de la hiérarchie des différents niveaux de sa réalisation,
à la bonne volonté de l’humanité,
après les étapes qui nous ont initié
sous la reconnaissance de sa bénédiction  
dans la libération de l’énergie de la Miséricorde,
-          à Madrid en tant qu’énergie de compassion
-          et à Rome en tant qu’énergie de pardon

nous maintenons la ferme volonté
d’accomplir  la volonté du plan de la Grande Marche Mondiale de Solidarité
que nous a été transmis par l’Esprit Instructeur du Monde
pour sa transformation pacifique
vers un ordre nouveau de relations
plus équitables, pacifiques et harmonieuses,
où les êtres humains vivent ensemble comme des frères et sœurs
comme nous le chantons dans l’hymne de la joie

nous remplissons nos cœurs avec cette joie
maintenant que nous avons ancré l’énergie de solidarité
dans l’union de nos âmes et esprits,
autour de l’obélisque de Louxor,
symbole de la lumière de la paix
qui pointe vers le ciel
en fin de recevoir le signal de l’Esprit Unique de l’univers
pour la libération des peuples du monde

nous consacrons ce lieu et son aiguille
lieu et point de référence mondiale de réception et expansion
de l’énergie de réconciliation pour toutes les peuples du monde
à fin que l’objectif de la Fraternité Universelle soit compris
et génère la force de rompre le loi de séparation
qui régit jusqu’à nos jours le mental de la masse des êtres humains

Que cette aiguille de lumière transmette dès maintenant  
à nouveau les courants originaux  à la terre
pour que tous les peuples puissent répondre
à l’appel de la restauration du dessein divin
pour la perfection du monde
à fin que le mal de ses divisions
puisse servir de leçons
et se transformer au plus grand bien de tous.

Ainsi est notre reconnaissance et la réalisation de l’Esprit de Vérité.

lundi 13 juin 2016

Paris et le défi de la Concorde :partie 2 et aspects initiatiques

Conclusion :
C’est dans ce contexte de la vocation de Paris de guider le monde vers un ordre nouveau que l’ancrage de l’énergie nouvelle de solidarité reçoit toute sa signification. En effet, cette énergie a fait appel à une ouverture de notre vision de la vie vers la possibilité de son éclat en toute splendeur (comme une étoile) qui inclut le plus grand bien de tous. C’est une vision universelle par tous, pour tous et avec tous. Elle demande donc une réorientation de nos intérêts vers le sens commun de notre vie sur la planète et de passer en concret outre les divisions qui servent seulement des intérêts particuliers, alimentés par des concepts restreints et exclusifs. Cette  réorientation suppose de nous réconcilier ou de mettre nos différents ensemble à fin de nous permettre de découvrir le Grand Plan de l’avenir de l’humanité que personne, ni quelconque groupe ou organisation particulière, puissent voir de soi-même. 

Paris et le défi de la Concorde : partie 1

La troisième étape du triangle Madrid-Rome-Paris nous mène à Paris autour de la pleine lune de juin en Gémeaux, connu comme la lune du Christ. C’est à ce moment que se libère l’énergie de la volonté du bien pour l’humanité qui s’inscrit comme énergie d’union dans la diversité. L’activité intelligente est propre aux Gémeaux. Grâce à la compréhension supramentale  l’être humain peut apprendre à distinguer l’union dans les différences sans qu’elles doivent s’opposent. C’est la découverte d’être capable d’atteindre l’harmonie de la paix au-delà des conflits par la capacité de l’intelligence de notre esprit.
C’est un moment fort de l’année. La lumière du soleil  atteint le point annuel culminant dans le ciel  (solstice d’été). Elle est donc la plus intense et a donc un effet maximal d’illumination du cerveau humain.

mardi 7 juin 2016

Plus de réflexions après Rome: partie 2

La transformation de notre façon de voir la vie et sa signification. 

Mental et supramental et la multidimensionnalité de la vérité :

Il me sont venues des idées plus précises relatives à la modification de notre vision. Chacun de nous voit et interprète ses expériences et perceptions selon sa propre façon  de penser seulement dans de concepts auquel il peut adhérer par habitude ou croyance. Elles ont tendance à être fixes et fermés. Ils résultent surtout de son évolution de conscience et de ses conditions de vie. C’est à dire, nous avons rarement une conscience assez développée  pour que notre compréhension soit assez libre de l’impact des manifestations pour comprendre l’autre directement dans son essence profonde et pouvoir  donner des réponses harmonieuses et cohérentes aux vrais appels de son âme. Pourtant, c’est l’âme qui est le véritable transmetteur  de ce qu’on appelle la volonté du plan de perfection de l’humanité. C’est parce qu’elle est en permanence connecté avec tout le potentiel de la création, appelé les sources de vie (parabole des talents de Jésus).

Plus de réflexions après Roma: partie 1

Nous avons recueilli les réflexions suivantes grâce à des observations et des communications au cours de notre séjour à Rome du 20 au 23 mai 2016. Ils précisent le but fondamental de la Grande Marche Mondiale de Solidarité d’ouvrir plus nos oreilles et la vision de nos yeux,  au-delà de notre habitude. De fait de voyager, nous nous donnons déjà compte que notre vision individualiste et étroite s’ouvre par la confrontation avec d’autres situations, d’autres gens et d’autres choses. Cela relativise l’importance que nous accordons à nos propres perceptions, interprétations et croyances. C’est d’ici que peut commencer le processus d’harmonisation entre les peuples et leur libération au paradis du nouvel ordre plus juste et plus solidaire dont nous rêvons tous. Se mouvoir à tous les niveaux de vie est la clé pour ouvrir sa porte.
Triangle Madrid-Rome - Paris (MaRoPa) en plus concret:
1.    Madrid: le thème de la compassion.
Une transformation pacifique du monde suppose en premier lieu de générer l’ouverture de nos visions. Elle demande à nous ouvrir par nos expressions, en abordant les expressions des autres avec respect afin que nous agissions dans la perspective de la meilleure harmonie de l’ensemble. La compassion est en premier prendre une attitude opportune pour que nos expressions ne provoquent pas de tensions et des rejets conflictuels. C’était l’expérience de Madrid. Marathon et Marche de Solidarité, deux manifestations avec de motivations différentes, se sont passés au même endroit sans créer des tensions. Puis la compassion crée une situation d’ouverture qui facilite de rencontrer l’autre et de communiquer au même niveau, comme des partenaires égaux en service de la même union. En d’autres mots cela veut dire sortir de l’esprit de supériorité, en plus fixé dans  « l’imposition» et la « lutte contre ». Ce n’est pas compatible avec la création d’un champ ouvert à des rencontres solidaires.

2. Rome: le thème du pardon.
Il y avait beaucoup de touristes, pèlerins et cyclistes avec différents motifs pour se déplacent et se trouver là. Ils nous semblaient montrer leurs différents niveaux de recherche (sport, tourisme, religieux...) pour faire avancer la perfection de leur vie.
Dazns le fond , nous sommes tous en train de chercher un changement profond dans le contexte de la crise actuelle dans le monde. Mais chacun le fait dès son niveau de conscience et de ses besoins.
Le Tourisme de masse donne accès aux gens de collecter les informations dont ils ont besoin pour enrichir leur compréhension du sens de la vie. Beaucoup sont incarnées pour se rendre compte de leur niveau dans l’évolution cosmique. N’oubliez pas que, bien que nous soyons tous de la même origine,  nous ne  sommes pas tous de la même famille cosmique. La terre a actuellement le rôle d’une rencontre cosmique afin de libérer une nouvelle prise de conscience de l’union cosmique au-delà de la vision dualiste qui existe jusque dans des hauts niveaux spirituels. Cela implique naturellement un changement de conscience sur terre. Cette étape est la conséquence de l’expansion et l’élévation de la Conscience d’union de l’Esprit Christ au niveau cosmique. Sans rencontres et communication, sans interactivité il n’y a pas  de croissance, ni matérielle, ni spirituelle.
Dans ce contexte nous avons aussi compris l’annonce de la disparition des conflits actuels dus au manque de médiation (modération) dans nos communications. Cela s’est montré par deux manifestations  de personnes extrémistes, criant leurs revendications devant et derrière la Basilique de Santa Maria Maggiore, qui se sont dissous lorsque nous quittions l’église après notre invocation de protection et de médiation à l’esprit de la Vierge Marie.
Un autre aspect s’est révélé le samedi soir, quand tout à coup quelques centaines de jeunes cyclistes passaient dans la joie à côté du Tibre où nous voulaient commencer une petite cérémonie dans le cadre de la pleine lune de Wesak. C’était comme un cadeau de forces positives, un signe d’espoir. C’était nous venu aussi comme une confirmation que le monde se réveille et quil ya en a beaucoup qui sont en train de venir au rencontre de l’objectif du nouvel ordre de paix de la Grande Marche de Solidarité bien qu’ils ne voient pas encore comment nos chemins se joindront pour l’élaboration du Centre Mondial de la Synthèse de la connaissance humaine.
Le dimanche, en nous rapprochant de la place du Vatican, nous avons croisé une procession de gens, beaucoup entièrement vêtus en noir. Leur adoration de la douleur du Christ m’impactait beaucoup. Mais la lumière intense du soleil ne laissait pas remplir mes sentiments de rejet, mais m’ont inspiré de la distance. Peu à peu mon cœur se remplissait d’une compassion profonde qui me faisait comprendre que ces gens exprimaient un profond désespoir, alimenté par une vision collective négative de culpabilité qui a traversé le monde chrétien depuis des siècles. Cela contrastait beaucoup avec d’autres groupes de personnes qui chantaient et dansaient, exprimant une culture amérindienne, plus légère, vivante et positive. Ils montraient le contraire, la conviction intense de s’orienter vers une libération qu’ils étaient déjà en train de construire, apparemment sans s’en rendre vraiment compte.  
Pendant que un profond sentiment d’acceptation et le pardon me remplissait, se levait en moi la claire lumière de l’absence d’union plus concrète entre tous ces gens et moi-même. Toutes ces manifestations me sont venues comme faisant partie d’une même réalité de personnes qui sont à la recherche d’une union supérieure, sans pour autant l’atteindre effectivement du fait que les relations entre tous semblaient considérablement disperser leurs forces dû au manque d’interactivité cohérente. Seulement l’apparition du Pape créa temporairement une certaine union à travers lui.
Depuis, il m’est devenu clair que nous avons besoin de manifester  l’union nos consciences de façon plus concrète et consciente, au-delà de nos consciences et objectifs individuels. Nous avons besoin de nous rendre compte plus clairement dans quel sens de la vie nous allons tous, pourquoi et de voir comment les conséquences de nos expressions particulières ont un effet interactif sur l’harmonie ou la disharmonie de l’ensemble.
Sortir des crises actuelles ne nous semble pas possible, si nous ne nous rendions pas compte combien notre vision individualiste, en plus matérialiste, affecte toute la population du monde et crée un système d’incohérence et d’injustice qui de cette façon reste insoluble. La création d’un consensus mondial de solidarité sur le sens de la vie planétaire surgit à chaque instant plus comme  le grand défi de la survie de l’humanité.
A travers tous ces gens, nous sentons la libération urgente de l’humanité appellent du poids aveugle de son inconscience collective et ses manipulations. En effet, les crises incitent à mettre  nos différences de rôle et d’expériences ensemble (mettre ensemble = synthèse) pour pouvoir compléter mutuellement la lecture des leçons qu’ils contiennent à fin de mieux comprendre comment se créera le champ d’union solidaire du paradis, promis par le plan de la perfection de l’humanité et  inscrit dans le livre de vie de l’univers. L’harmonie de cette conscience m’a fait comme survoler les gens dans une lumière incandescente qui  enveloppait  finalement tous, transportant ma compréhension de l’union vers les visions particulières des gens présents. C’était une union de lumière dans laquelle les particularités de chacun se pardonnaient  mutuellement, en se résolvant  de soi-même par l’absence d’oppositions. Je sentais de toucher l’essence même du pardon : la dissolution de tout rejet ou opposition dans la lumière de la compréhension comment  promouvoir l’harmonie de l’ensemble. Je sentais dans mon cœur une grande force pacifique qui remplissait mon corps tout entier avec joie et confiance et la ferme volonté de continuer à étendre  la Grande Marche.
Maintenant, mon âme parle dans mon cœur de l’importance de la médiation pour faciliter la communication de la solidarité entre les peuples. C’est en particulier un travail d’harmonisation entre les peuples pour ajuster leurs relations et leur compréhension mutuelle.  Nous avons besoin pour cela des expressions simples, accessible à tous sans initiation préalable, mais qui innovent leurs propres rites habituels par leur créativité faisant appel au principe participatif-interactif direct. Nous  avons de toute urgence besoin de créer un champ collectif de résonance de vérité spirituelle qui invite à nous exprimer plus directement à partir de  l’intuition de notre union avec la résonance de nos âmes dans nos cœurs. Nous devons apprendre à retenir la tendance de notre mental  concret  et limité à se fixer, se limiter et nous soumettre à des règles et des rites qui créent des gestes automatiques et répétitives et inspirent en plus des peurs. Harmoniser est notamment offrir et  recevoir la compassion et le pardon, permettant  à nous valoriser mutuellement de façon plus correcte  dans une perspective de liberté d’union plus parfaite et plus joyeux. Harmoniser nous libère de la solitude de notre isolement de l’ensemble.
Les crises disparaissent quand nos relations s’encadrent correctement dans l’ordre collectif. C’est à dire quand nos relations sont comprises et s’expriment  dans une union fluide, vivante et en permanence dynamisée par une harmonie mutuelle. Comment nous rapprocher d’être éveillé (comme Bouddha) dans le flux du dynamisme original (les sources) de la vie, ce qui est la signification « d’être Christ » ? 
3. Paris: le thème de la réconciliation.
Paris signifie le défi de la réconciliation permanente  de l’humanité par la concorde relative à la réalisation du potentiel créatif de chaque être humain.
Dès l’instant où nous soient d’accord  à nous réorienter mutuellement  vers un ordre de relations plus harmonieuses dans lesquelles les dons de chacun puissent encore plus servir au meilleur bien de tous, se libère l’énergie du pardon en mettant fin au passé en permettant de dépasser  des divisions, des oppositions et des luttes. Il se crée  alors une nouvelle perspective de cohérence, d’ordre, de beauté et d’union. 
Dès ce moment nous pouvons nous réconcilier du fait que nos cœurs se sont remplis de concorde ou de l’esprit de l’union pour partager, convivre, collaborer et communiquer par le biais de relations plus solidaires et équitables. Ce sera le thème de la troisième étape à Paris. Faisant le pas de la réconciliation, montrant l’accueil de l’autre dans nos cœurs comme faisant partie de soi-même, nous mettrons l’énergie du triangle du triangle Madrid-Rome-Paris en marche vers l’éveil de la nouvelle conscience collective dans la masse crit