Dans le cadre de la restauration de l'objectif du plan divin pour la destination de l'humanité se révélait le projet d'une marche progressive de concrétisation de la solidarité entre tous les êtres humains. Elle atteindrait finalement le monde entier.
Des explications du plan se trouvent dans le blog Pangeosis (lien à gauche).

L'auteur, de ce blog est Instructeur de la science et de la conscience de synthèse pour l'humanité. Avec sa compagne de vie, ils sont les instructeurs de ce plan comme un père et une mère, que guident leurs frères et sœurs de la terre.
Le défié du plan est de rassembler les expériences et les visions de tous, en les valorisant dans une grande force d'harmonisation dynamique et solidaire de compassion, pardon et réconciliation, au-delà des différences de notre couleur, culture, nation, objectifs et convictions particuliers.

Son but est de découvrir par la Marche comment créer un nouvel ordre de valeurs et de justice pour tous, qui puisse libérer le monde de ses incohérences de division et de son ordre destructif de relations incorrectes avec soi-même, l'environnement et les autres. Son résultat sera la réalisation de la Grande Fraternité Universelle.

Le projet Caladroy

CRU-CH-IS: Centre Real pour l'Union de la Conscience Humaine et l'Instruction de Synthèse (real = souverain, indépendant, universel et réel)

Sur les liens ci-dessus vous trouverez le projet inspiré par l'Esprit Instructeur du Monde.

Vous trouverez:

- le contexte et les raisons du projet

- une promenade guidé à travers les lieux

- l'élaboration du projet du centre de synthèse
L'éveil concret de la solidarité mondiale est le seul moyen pour pouvoir dépasser la crise majeure dans laquelle le monde actuel est entré. Sans l'ouverture de nouveaux horizons sur l'organisation de la vie planétaire, il n'y aurait point d'espoir de la survie sur Terre à long terme.
Le saut quantique est une élévation de la vibration de la vie. Il demande une harmonisation entre esprit et matière dans les relations des êtres humains.

samedi 3 septembre 2016

Commentaire : juin à Paris, la réconciliation : partie 3 : Parlement-Madeleine-Concorde-Arc de Triomphe-Tour Eiffel

Le dimanche matin, nous avons commencé à la place de la Concorde sous un soleil radiant au bout des Tuileries, continuant la ligne de la veille, appelé ligne historique de Paris. Sa curiosité est d’offrir dans les deux sens une perspective grandiose dès le Louvre, via les Tuileries, l’Obélisque de la place de la Concorde, les Champs Elisée et l’arc de Triomphe jusqu’au quartier moderne de la Défense (premier quartier européen d’affaires) avec ses gratte-ciel et son Arche carré de la Défense, appelée la Grande Arche de la Fraternité. Nous ne savions pas que Paris avait ce signal du plan balisé. A visiter la prochaine fois. Entretemps, ce jour ce promettait comme un jour de lumière intense.
La place de la Concorde avec l’Obélisque de Louxor (le son évoque la lumière du fil d’or ou de  l’alchimie entre esprit-matière) forme le centre d’une croix entre cette ligne historique et la ligne Assemblée-la Madeleine. Comme à Rome avec ses obélisques, nous continuons sur la ligne historique des initiations de l’être humain. Mais cette fois, en faisant la synthèse des expériences de cette étape, s’est révélé à notre émerveillement une connexion cosmique.

jeudi 1 septembre 2016

Commentaire : juin à Paris: la réconciliation: parte 2: La Bastille-Notre Dame-Sainte Chappelle-Les Tuileries

« Derrière le courant de nos expériences, le chemin de la vérité devient visible et claire.»
La deuxième journée, le samedi 18 juin, nous sommes descendu du métro à la place de la Bastille. Historiquement, à cet endroit était situé la forteresse de la Bastille, ancien symbole de la puissance royale absolue. Elle été prise en 1789 par une foule, marquant le début de la révolution Française. Démolie après, c’est un symbole du mouvement et esprit républicain Français, toujours vif dans ces jours et cause de conflits sociaux qui ont été exprimés à plusieurs reprises autour de cet endroit. Malgré les grandes valeurs de la nation française, elle  est comme un miroir de ses profondes divisions. Elle enseigne l’absence de sa cohérence sociale pour pouvoir exprimer son union solidaire dans son organisation, sauf en cas de crise majeure. Cherchant ici un lieu propice pour faire un travail d’harmonisation et de libération, nous étions incités a faire un tour complet autour de la place pour nous arrêter enfin en face du canal San Martin (symbole de partage) sur sa partie couverte. Créant un un egregor d’union par la paix intérieure dans notre cœur , nous avons partagé cette énerrgie avec ce lieu
et au-delà. Nous nous sentions après mieux. Nous constatons maintnenant que les dernières manifestations du 23 juin dans ce lieu se sont passées dans un vclimat plus calme du fait que toutes les mesures se sont adoptées pour que ce soit ainsi.  Plus légers par l’accomplissement